INTERVIEW  /  Avril 2022

Conseils pour améliorer sa prise de photos d’intérieurs

Nous remercions chaleureusement tous les décorateurs d’intérieur du monde entier de partager leurs magnifiques clichés et de nous laisser entrevoir leurs foyers. Les réseaux sociaux sont une importante source d’inspiration pour nous tous.

À l’ère du smartphone, nous prenons un nombre de photos record. Certaines d’entre elles sont certes fugaces, mais les plus essentielles sont planifiées avec soin de telle sorte que chaque détail est pensé au millimètre près et en totale harmonie.

Parfois, en fonction de la lumière naturelle dans un espace habitable, il peut être délicat de capturer la lumière chaude qui se dégage d’une lampe. Aussi avons-nous réalisé un entretien avec Uzi Varon, notre photographe partenaire de longue date basé à Helsinki. Son rayon : les prises de vue d’intérieurs cosy.

Photographe à côté d’un groupe de lampes Secto Design.

1. Quel a été votre parcours de photographe?

J’ai tiré mes premiers clichés en noir et blanc quand j’avais 10 ans, mais ce n’est pas avant l’âge de 21 ans que je me suis mis sérieusement à la photo. Au terme de mes études en Israël, je suis venu m’installer en Finlande en 1990 et y ai entamé ma carrière de photographe.

J’ai exécuté toutes sortes de projets, mais je me suis concentré sur la photographie de design et de produit. Prendre des photos précises, détaillées de différents matériaux, c’est ce qui m’anime réllement. Par ailleurs, j’aime capturer des intérieurs, le défi reposant sur l’équilibre entre tous les éléments pour parvenir à un résultat harmonieux.

Ma collaboration avec Secto Design remonte à 2009. Ensemble, nous avons réalisé non seulement des photos de produit, de production et d’intérieur, mais aussi photographié bon nombre de bouleaux ! La photographie d’extérieur et en milieu naturel est un domaine qui me tient aussi vraiment à cœur.

Quatre suspensions dans un espace obscur.

2. Lequel de vos tirages avec Secto Design figurent parmi vos favoris ?

L’usine située à Heinola est un endroit fascinant pour la photo! Je trouve sensationnel de pouvoir immortaliser ainsi sur pelliculle le talent de ces artisans à l’ouvrage.

J’aime aussi mettre en place des séances photo dans le studio en considérant que plusieurs différents éléments et détails techniques vont avoir un impact sur le résultat final. Le tout réside dans une planification minutieuse.

Les lieux sur lesquels je shoote me captivent également puisqu’on a la chance d’admirer les lampes Secto Design dans de nouveaux environnements et de faire des rencontres!

Mon coup de coeur numéro un, jusqu’à présent, va aux sessions photo de l’ensemble de lampes Secto Design en pièces obscures. J’ai procédé à plusieurs essais dans le cadre de ce projet afin de rechercher le meilleur équilibre entre obscurité et luminosité. Ce projet m’a énormément marqué et aussi sur un plan individuel, puisque j’ai affiné d’un cran ma technique de shooting et que j’ai pu l’incorporer dans mes propres projets artisitiques.

Sur un plan personnel, le travail avec Secto Design me passionne tant pour le défi, l’esthétique que pour l’équipe qui m’entoure.

Un photographe réglant sa caméra dans une pièce obscure.

3. Nous savons tous à quel point prendre d’excellents photos de lampes relève du défi, et ce pour une raison : la lumière. Auriez-vous justement quelques astuces pour les adeptes du smartphone ?

Vous savez, une lampe se montrera toujours à son avantage avec la lumière allumée, sinon elle demeure un simple objet. Car c’est la lumière qui donne sa fonction à la lampe. Équilibrer l’éclairage chaud de la lampe avec d’autres sources lumineuses dans l’espace de vie peut être délicat et grandement affecter le résultat voulu. Pour cette raison, il est bien d’y ajouter de la lumière naturelle. En revanche, toute autre source de lumière artificielle d’intérieur devrait rester éteinte.

Comme une caméra n’opère pas comme un œil, vous devez simplement attendre l’instant opportun, celui où la lumière naturelle en évolution constante et la luminosité de la lampe sont à un point d’équilibre. Dans une pièce trop obscure, la lampe pourrait se révéler trop brillante, tandis que dans une pièce trop claire, son éclairage pourrait être occulté. Heureusement, la plupart des caméras de smartphones s’adaptent à la luminosité ; donc essayez aussi de focaliser sur différents endroits de la pièce.

Gardez toujours à l’esprit de maintenir la caméra dans un axe linéaire, de telle sorte que les lignes et les contours soient naturels et si possible, utilisez un tripode ou tout autre montage improvisé permettant de stabiliser la caméra. Quant au décor, une poignée d’éléments choisis avec soin suffiront à améliorer le rendu de l’image. Délaissez le côté minimaliste et optez pour des objets qui, ensemble, créent une composition attrayante.

Il arrive que des instantanés donnent de parfaits résultats, mais en général, c’est au terme d’un lent processus qui exige de nombreux essais et beaucoup de patience.

Deux image côte à côte : la première avec deux suspensions en face d’une fenêtre et la seconde avec un lampadaire à côté d’un feu ouvert.